Les Fauves de Manon Toulemont

Bonjour à tous! Cela fait longtemps que je ne suis pas passée par là, mais ces dernières semaines sont passées à une vitesse!!!

Aujourd’hui je viens vous parler du roman « Les Fauves: Régression » de Manon Toulemont, qui est le quatrième roman de cette jeune auteure qui mérite vraiment d’être connue!

Les Fauves: Régression

61yvw2VLy+L._SX353_BO1,204,203,200_

Synopsis: Dans un futur plus proche qu’on ne le croit, l’humanité se trouve divisée en deux.
D’un côté, les individus civilisés mènent une existence confortable au sein de mégalopoles ultramodernes et surprotégées. Les règles y sont strictes, les sanctions sévères. Vivant en autarcie, totalement isolés d’une nature qu’ils ne comprennent plus et craignent par-dessus tout, ces citoyens sont les dignes représentants d’Homo sapiens industrialis. Mais à l’Extérieur, loin des ordinateurs, des aliments biosynthétiques et des machines survoltées, certains hommes sont retournés à l’état de bêtes : on les appelle « Fauves ». Criminels de sang et autres personnalités peu recommandables, exilés de la société pour leurs méfaits, peuplent les territoires sauvages à l’écart des villes. Ici nulle loi ne subsiste, si ce n’est celle du plus fort ou du plus rusé.
Nathaniel Darseau, riche et brillant étudiant de la capitale Oxalis, ne semble guère destiné à rejoindre cet enfer. Aucun instinct primitif n’anime ce jeune homme conditionné par une société résolument pacifiste. Il faudrait un incroyable concours de circonstances, une diabolique conspiration, une malchance inouïe pour entraîner notre héros dans cette spirale de violence et de mort…

Mon avis:

Après un mois de janvier particulièrement dédié à la jeunesse et à la dystopie, je n’aspirais qu’à une chose, me plonger dans un bon roman adulte, et ce peu importe le style. Mais quand j’ai su que « Les Fauves : Régression » de Manon Toulemont allait être disponible sur Amazon je ne pouvais pas résister ! Il faut dire que jusqu’à présent, j’ai toujours été présente pour découvrir ses romans et que je n’ai jamais été déçue ! Et une fois de plus, j’ai été séduite par l’imagination et le talent de l’auteure !

Dans ce roman on va suivre Nathaniel qui est injustement condamné pour un crime qu’il n’a pas commis. Trahi par sa famille, il va se retrouver dans une maison de redressement afin de travailler sur son retour en société. Mais les évènements vont au contraire le conduire à rejoindre les « Fauves », ces criminels aux visages tatoués que la société a rejeté. Il lui faudra alors découvrir comment survivre dans ce monde animal…

Commençons par le commencement. J’adore la plume de Manon qui n’est ni avare en détails ni ne manque de poésie. Et au travers de cet univers complètement différent des romans précédents de l’auteure, on découvre une imagination débordante et un grand talent. Une fois de plus, et ce malgré une overdose de dystopie, je me suis prise au jeu et ai fortement apprécié ce roman.

L’univers futuriste est très bien abordé et on imagine finalement assez bien notre civilisation prendre le chemin tracé par l’auteure. Certaines références m’ont fait penser au « 5ème élément » ce qui ne pouvait finalement que me plaire étant donné que j’ADORE ce film (notamment cette scène, mais là je m’égare). De plus, lorsque Nathaniel est enfermé en maison de redressement, les méthodes qui sont appliquées sont finalement assez crédibles et l’on se prête au jeu de croire vraiment à notre histoire.

Il faut dire que ce qui arrive à Nathaniel n’est pas toujours très sympathique, bien au contraire… Et sans rentrer dans les détails, sachez seulement que l’on découvre Nathaniel évoluer au cours de ce roman et ce pour notre plus grand plaisir. S’il en est plus attachant, je n’en suis pas sûre parce que personnellement ce personnage ne m’a pas touché plus que ça (je suis aux antipodes de lui je pense, donc forcément ça n’aide pas), mais en tout cas on le découvre plus humain ce qui est appréciable. En revanche j’ai beaucoup apprécié les autres personnages croisés au cours de l’histoire, notamment Vincent qui m’a beaucoup plus convaincu et à qui j’ai pu m’identifier assez facilement!

Et puis l’histoire pour finir est très intéressante, et la notion de survie des fauves est juste passionnante. A tous les amateurs de survie ce roman est fait pour vous!

Si en majorité ce roman m’a beaucoup plu, je ne lui ai attribué « que » 16, tout simplement parce que certains détails m’ont dérangés, notamment la rencontre entre Nathaniel et le Sibérien, que je n’ai pas forcément trouvé à sa place ou qui aurait pu être amené différemment (peut être la pièce telle quelle et Nathaniel qui en découvre davantage sur l’univers des fauves, mais sans la scène avec le tigre par exemple). Et j’ai également regretté un manque d’approfondissement de cette société futuriste, notamment le séjour de redressement de Nathaniel au sein de Sincérité. Mais comme me l’a par la suite expliqué Manon, cela a permis de travailler davantage sur la découverte des fauves et la survie donc c’est un mal pour un bien.

Pour conclure, je vous conseille très fortement d’acheter ce roman (qui ne coûte que 0.99€) et qui vaut largement la peine d’être lu! Vivement la suite!!!!!!!!

Si les autres romans de l’auteure vous intéresse, les voici 😉

Symfonia 1: Ouverture

51+v7q6HDEL._SX312_BO1,204,203,200_

Synopsis: A présent, la Nuit. Etincelant comme la promesse de sauvages délices, le croissant argenté de la Lune luisait au sein du ciel noir ce Paris. Sous le ténébreux voile céleste, les êtres nocturnes commençaient à peine de s’agiter tandis que les diurnes regagnaient leurs abris. Pacôme regardait dehors. Il lui semblait que la Lune, là-haut, lui murmurait en continu de sombres litanies. Cette nuit serait La Nuit ». Il y a les prédateurs, qui tuent pour se nourrir ou assouvir leurs irrépressibles pulsions. Et il y a les magiciens dont les dons s’expriment à l’encontre de leur volonté, les plongeant dans un destin hors du commun, au coeur d’un engrenage macabre et paranormal. Aucun de ces cinq jeunes adultes d’exception n’imagine à quel point le cours de sa vie est sur le point de basculer.

Ma note: 18/20

Symfonia 2: l’Orchestre de l’Atome

51Txn0AChcL._SX321_BO1,204,203,200_

Synopsis: La Symfonia : entité puissante et mystérieuse à l’origine de tous les phénomènes surnaturels de notre monde. Réfutée par la Science, méconnue du grand public, elle attise cependant la curiosité et la convoitise d’une poignée d’hommes pour le meilleur, aussi bien que pour le pire. Ainsi, en Allemagne, l’organisation Dragon Rouge, spécialisée dans le recrutement et l’utilisation de tueurs à gages très particuliers. On y rencontre Pacôme Sycomore, vampire mélancolique et tyrannisé par ses pulsions, ou Ange d’Orypan, sirène à la beauté diabolique et à l’intelligence acérée. En échange d’un droit d’asile et de protection, ils exécutent les cibles qu’on leur désigne afin de s’en nourrir, semant ainsi la terreur dans le pays et rivalisant de sauvagerie dans leurs crimes. A des lieues de là, dans les profondeurs de la forêt de Brocéliande, le professeur Henri Tubert rêve d’une société où les êtres surnaturels et les individus normaux se côtoieraient en toute harmonie. Dans ce but il a fondé l’Institut Evnôm, établissement où l’on peut croiser la sorcière Alice Sycomore, soeur cadette de Pacôme dont elle a été brutalement séparée, le télépathe Joseph Lognes, autre connaissance du vampire avec lequel il conserve une connexion mentale fortuite, ainsi que l’enchanteresse Olympe Chevallier, qui apprend à maîtriser ses pouvoirs souvent incontrôlables dans l’espoir de bientôt réintégrer la société ordinaire. Pour l’heure, Dragon Rouge et Evnôm ignorent chacun l’existence de l’autre, se croyant protégés par leur anonymat. Mais une force nouvelle vient d’entrer en action, et ces deux univers si opposés semblent soudain destinés à se rencontrer, au risque de modifier le cours de l’Histoire.

Ma note: 19/20 (pour les tomes 1&2 gros gros gros coup de coeur! vivement le tome 3!!!)

Hoodoo

51oBfyfX4yL._SX385_BO1,204,203,200_

Synopsis: Paris, de nos jours.
Tout commence quand une inexplicable catastrophe, la Longue Nuit, s’abat sur le monde et le plonge dans une profonde obscurité, libérant une horde d’entités monstrueuses aux formes multiples. Ces démons ne poursuivent qu’un seul but : répandre l’horreur et la souffrance. L’ère de la peur est survenue.Trois ans plus tard, les survivants ne parviennent qu’à subsister dans un univers en pleine déliquescence, à la merci des monstres autant que de la folie qui guette les âmes les plus faibles. Parmi ces rescapés, un jeune homme de 21 ans nommé Dorian Astor vit seul avec son neveu, Romuald, depuis que leur famille a été massacrée dans d’atroces circonstances. Leur avenir paraît bien sombre, mais la chance semble soudain tourner quand Dorian est abordé par un démonologue réputé qui voit en lui un potentiel « hoodoo », seul être capable de neutraliser une entité maléfique. Engagé pour suivre une formation qui se révèle très singulière, le jeune homme ignore qu’il risque de sceller son destin aux Ténèbres… à moins que celles-ci ne soient déjà en lui ?

Ma note: 15/20 (bonne lecture, mais je ne suis pas grande fan des démons et autres créatures trop fantasques, d’où ma note)

Publicités

A propos alanysfolle

Passionnée de lecture et de pleins d'autres choses, je viendrai partager, un peu, beaucoup... Mais pas tout non plus hein ;)
Cet article a été publié dans Des livres en veux-tu en voilà!. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s